Garant Isaïe (1862-1920)

  • Année et lieu de naissance: 3 octobre 1862 à Saint-Isidore, Dorchester. Le registre du baptême est difficile à lire mais nous y avons la confirmation qu’il s’agit bien de l’enfant de Jacques Garant et de Appoline Gosselin.
  • Année et lieu du décès: 29 avril 1920 à Saint-Éphrem-de-Tring, Beauce. Le registre du décès nous confirme que Isaï Garant, cultivateur âgé de 57 ans est bien décédé le29 avril 1920, qu’il était bien l’époux de Célérine Bolduc, que le service eut lieu le 3 mai 1920. Noi Garant et Fortunat Garant assistèrent au service religieux. Théodore Gagnon, Majorique Garant, Fortunat Garant, Dominique Garant, Noé Garant, Émile Garant, Archelas Longchamp, Léon Lessard, Simon Gosselin, Polycarpe Garant et Etienne Nadeau signèrent le registre. La cérémonie fut célébrée par l’abbé Bonenfant.
  • Nom du père: Garant Jacques (1832-1906)
  • Nom de la mère: Apoline Gosselin (1835-1911)
  • Éducation:
  • Profession:
  • Épouse: Marie-Catherine dite Célérine Bolduc (1871-1959), née le 24 novembre 1871, baptisée le 25 novembre à Saint-Ephrem-de-Tring, Beauce. Le registre du baptême nous confirme  qu’elle est bien la fille de Fortunat Bolduc, cultivateur et de Belgimice Lemieux. Le parrain fut Augustin Gagné et la marraine Catherine Bilodeau. Isaïe Garant (1862-1920) et Marie-Catherine Belgimice Bolduc se marièrent le 25 juin 1888 à Saint-Ephrem-de-Tring, Beauce. Le registre du mariage nous confirme que Isaïe Garant, cultivateur est bien le fils de Jacques Garant, cultivateur et de Appoline Gosselin de la Saint-Ephrem, que Marie-Catherine-Belgimice Bolduc est bien la fille mineure de Fortunat Bolduc, cultivateur et de défunte Belgimice Lemieux.  Selon les recherches de André Garant (1947-), Célérine Bolduc serait décédée le 11 octobre 1959 à Stanstead au Québec. Le frère de Isaïe Garant (1862-1920) nommé Louis Garant (1858-1928) épousa Aurélie Blais (1870-) le même jour à Saint-Ephrem-de-Tring, sur le registre, le premier mariage de la journée est celui de Isaïe Garant, un mariage fut célébré entre celui de Isaïe et de  Louis, nous pouvons penser que le mariage de Isaïe fut le matin et celui de Louis en après-midi. NOTE IMPORTANTE: Lors du baptême de Alfrédine Garant en 1911, Célérine Bolduc a signé son nom « Céréline Bolduc » 
  • Lors du recensement du Canada de 1881, Isaïe Garant 17 ans vit à Saint-Ephrem de Tring, Beauce avec son père Jacques Garant 48 ans, sa mère identifiée comme étant Poline Garant 46 ans, Jacobe Garant 24 ans, Louis Garant 23 ans, Polycarpe Garant 21 ans, Jules Garant 20 ans, Philias Garant 16 ans, Delima Garant 15 ans, Joseph Garant 12 ans, Angelina Garant 11 ans et Exeoce Garant 9 ans.  
  • Enfants avec Marie-Catherine dite Célérine Bolduc (1872-1959): (8 garçons et 7 filles)
    1. Garant Noé (1889-1954) cliquez sur le nom pour avoir plus de détails.
    2. Garant Anonyme (masculin) (1890-)
    3. Garant Elmire (1891-1892) 
    4. Garant Desneiges (1893-1963)
    5. Garant Fortunat (1895-1976)
    6. Garant Ferdinand (1895-)
    7. Garant Majorique (1897-1969)
    8. Garant Alfrédine (1899-)
    9. Garant Dominique J (1901-1963)
    10. Garant Lydia (1903-1903)
    11. Garant Émile (1904-1982)
    12. Garant Roméo (1906-1987), né le 3 juillet 1906 à Saint-Ephrem de Tring, Beauce et décédé le 7 décembre 1987 à Lewiston, Maine. Il épousa Simone Ouellette le 28 mai 1949 à Saint-Pierre, Lewiston, Maine.
    13. Garant Lucien (1908-1911), né le 26 avril 1908 à Saint-Ephrem de Tring, Beauce et décédé le 28 février 1911 au même endroit.
    14. Garant Marie-Ange (1910-1978), née le 5 octobre 1910 à Saint-Ephrem de Tring, Beauce et décédée le 30 aveil 1978. Elle épouse Ernest Roy (1911-1979) le 28 décembre 1931 à Saint-Ephrem de Tring, Beauce. Ernest Roy est décédé le 4 juin 1979 à Stanstead, Québec. Marie-Ange Garant et Ernest Roy sont les parents de 3 garçons et 2 filles.
    15. Garant Yvonne

L’expérience de Majorique, un des fils d’Isaïe Garant est intéressante. En 1986, Laval Paquet (1928-2012), gendre de Majorique Garant (1897-1969) raconte : «Après leur mariage, soit le 13 Juin 1921, Zénaïde Giguère et Majorique Garant se sont installés à Saint-Éphrem de Beauce où Majorique travaille pour le magasin Mathieu comme commissionnaire. Quelque années plus tard, Majorique hérite de la terre de son père et à un moment donné, la revend et avec cet argent cherche à s’établir. Ils pensent acheter une terre dans les Canton de l’Est près de Sherbrooke, à Martinville. Puis finalement, ils cèdent à la pression d’un ami Siméon Rodrigue pour aller s’établir sur un lot de colonisation à Cléricy, comté d’Abitibi.

 

En 1935, ils s’embarquent, Majorique Garant et Siméon Rodrigue, tous les deux, sur le train et deux jours plus tard, ils débarquent à Cléricy. Il y avait à ce moment là un campement pour les recevoir, ces hommes courageux, vaillants et jeunes. Pendant tout l’été ils se sont acharnés pour bâtir d’humble cabane en bois rond pour recevoir leur famille à l’automne. A la date convenue, Zénaïde alors âgée de 32 ans, avec ses six enfants, disent adieux à leurs parents et amis. Elle part, le cœur chargé de souvenirs et d’images de sa Beauce natale, pour venir rejoindre son mari, Majorique qui s’efforçait à force de sueur, à se tailler une petite place à Cléricy.

 

Tout était à faire en ce nouveau pays. Maisons, granges, étables, chemins. Même la forêt était voisine de la petite maison. Le défrichage se faisait petit à petit au fil des ans sur le lopin de terre de Majorique et Zénaïde dans le rang V et VI de Cléricy. Quelques animaux, un jardin autour de la maison….et tous les enfants qui grandissaient heureux de vivre en compagnie de leur voisins et amis, les Siméon Rodrigue. Ce n’est que 17 ans plus tard qu’ils reverront leurs parents et amis de leur Beauce au cours d’un voyage de plaisance. Et d’autre voyage se succéderont par la suite.»


Source, André Garant (1946), Ancestry.ca et BMS2000

Compléments de recherche Louis-Marie Garant (1949-)

© Louis-Marie Garant 2015-2020