Garant Charles-Omer (1899-1962)

Photo de Mgr. Charles-Omer Garant prise sur Google provenant de l’exposition virtuelle de la faculté des sciences sociales de l’Université Laval, Québec, Canada

  • Année et lieu de naissance: né le 9 juillet 1899, baptisé le 10 juillet à Lévis, paroisse de Notre-Dame de la Victoire. Le registre du baptême nous confirme que le nom complet au baptême fut Joseph Charles Omer Rosario Garant, qu’il est bien le fils de Omer Garant, commis marchand et de Florida Gagné de Lévis. Le parrain fut Charles Garant, grand-père de l’enfant et la marraine Eugénie Guay, son épouse. Eugénie Guay, Charles Garant et Omer Garant signèrent le registre. Le baptême fut célébré par l’abbé Jos-M. Cinq-Mars
  • Année et lieu du décès: Il décède à Québec le 21 octobre 1962, dix jours après l’ouverture du concile Vatican II après une hospitalisation de plus de 6 mois
  • Nom du père: Omer Garant (1878-1954)
  • Nom de la mère: Florida Gagné
  • Éducation: Grand Séminaire de Québec
  • Profession: Ordonné prêtre en 1923 et nommé évêque auxiliaire de Québec en 1948. Avec le journaliste et professeur Jean-Charles Bonenfant (1912-1977), il fonde l’Association des anciens de l’Université Laval en 1948, qui deviendra par la suite l’Association des diplômés de l’Université Laval (ADUL) en 1988.
  • Biographie de Mgr Charles-Omer Garant provenant du volume de L’abbé Honorius Provost:

Son Excellence Mgr Charles-Omer Garant est né à Lévis, le 9 juillet 1899. Il a fait ses études classiques au Petit Séminaire de Québec, à partir de 1909, après quoi il est entré au Grand Séminaire, le 5 septembre 1919. Il y a obtenu les titres de licencié en philosophie (1921) et de docteur en théologie (1923). Après son ordination sacerdotale, le 10 mai 1923, il a enseigné le dogme une année et s'est dirigé, dès l'automne 1924, vers Rome et Jérusalem, pour y conquérir la licence en Écriture sainte, avec la note : « grande distinction ». De retour au Séminaire, à l'été de 1928, il enseignait la philosophie une année et devenait par la suite professeur attitré d'Écriture sainte au Grand Séminaire (1929-1948). Après avoir été agrégé au Séminaire, en juin 1937, il devenait successivement assistant-directeur du Grand Séminaire, préfet des études et secrétaire de la Faculté de théologie, puis son doyen, en 1946. Intéressé par ailleurs à la sociologie, il était entré dès 1938 dans la direction de I'École des sciences sociales et politiques nouvellement fondée à Laval. Il était déjà aumônier des premières associations patronales fondées à Québec, à partir de 1932. Dans le même ordre d'idées, il a publié en 1937 un ouvrage intitulé : L'Église au secours de la Société. C'est au milieu de toutes ces occupations que le Saint-Siège est venu le chercher, le 24 avril 1948, pour le nommer évêque titulaire de Zorolus et auxiliaire de l'archevêque de Québec. Il fut sacré le 29 juin suivant, dans l'église de Saint-Roch de Québec. Durant quatorze ans, il s'est occupé surtout des questions sociales et de l'action catholique dans le diocèse. Il était devenu secrétaire de l'Assemblée épiscopale de la Province civile de Québec, Il s'est éteint, après plusieurs mois de maladie, à l'Hôpital Saint-Sacrement, le 21 octobre 1962.

HONORIUS PROVOST, ptre

  • Liens intéressants pour Charles-Omer Garant (1899-1962):
  1. fr.wikipedia.org/wiki/Charles-Omer_Garant
  2. archivesacrq.org/mgr-charles-omer-garant
  3. http://memoireduquebec.com
  4. http://fracademic.com
  5. catholic-hierarchy.org


  • Nous avons eu la chance de rencontrer une personne qui a connu Mgr. Charles-Omer Garant vers la fin des années 1940, il s’agit de l’abbé Jacques Simard (1928-) demeurant à Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud, son village natal ou il continue son travail de pastorale en célébrant des messes régulièrement à l’église de la paroisse et aussi à la Chapelle des Prairies. Son travail apostolique est grandement apprécié par plusieurs citoyens de Saint-François. L’abbé Simard nous a composé le texte suivant sur Mgr. Charles-Omer Garant:

Mgr. Charles-Omer Garant

J’ai connu Mgr. Charles-Omer Garant en 1949 lors de mon entrée au Grand Séminaire de Québec : il était régulièrement présent aux cérémonies liturgiques de la Basilique de Québec auquel les séminaristes assistaient toujours.

Avant d’être élu évêque auxiliaire de Mgr. Maurice Roy en 1948, il était professeur en titre d’Écriture sainte au Séminaire. Mes confrères de classe du Petit Séminaire en parlaient souvent lors des conversations à la mode portant sur les syndicats mettant en cause en ces temps-là le Premier Ministre Maurice Duplessis qui les attaquait fréquemment. L’ironie allait que Mgr. Garant en était avec l’abbé Gérard Dion le premier responsable religieux! De plus, l’on ne manquait jamais de souligner que l’homme d’Église était aussi un fan éprouvé du club de Baseball de la Ville de Québec. Il y assistait le plus souvent possible en vrai sportif de siège fixe au Stade du parc Victoria. Il a contribué à renforcir la réputation des Braves de Québec.

Cet amour du sport d’un évêque ouvrit une brèche dans la perception qu’on avait jusque-là d’une église fermée! Car en ces années marquées par le duplessisme, le jupon de l’Église du Québec ne devait pas dépasser. Et pourtant ça arriva avec l’École des sciences sociales de l’Université Laval dont Mgr. Garant avait été un des fondateurs, puisque les idées qui en sortirent ont soulevé non seulement le monde universitaire mais la société québécoise au complet.

Rendons hommage à ce pasteur vigilant dont la bonhommie et la sagesse ont fini par ébranler la trop grande stabilité de la culture sociale et religieuse du Québec de l’après-guerre 1939-1945

Jacques Simard ptre.

Septembre 2018


Recherche : Louis-Marie Garant (1949-)

Sources : Archives de l’archidiocèse de Québec et Wikipedia, Biographies des prêtres agrégés du Séminaire de Québec par Honorius Provost

© Louis-Marie Garant 2015-2020