Garand Olive (1811-1867)

  • Année et lieu de naissance: née le 14 janvier 1811, baptisée le même jour à St-Gervais, Bellechasse. Le registre nous confirme qu’elle est bien la fille de Pierre Garand, cultivateur et de Marie-Josephte Audet de Saint-Gervais. Le parrain fut Jean Labé et la marraine Marie-Françoise Poulliot. La cérémonie du baptême fut célébrée par l’abbé Dubouquet
  • Année et lieu du décès: Olive Garand (1811-1867) serait décédée le 25 février 1867 à Saint-Raphaël, Bellechasse mais nous n’avons pas encore mis la main sur le registre de la paroisse
  • Nom du père: Pierre Garand (1774-1853)
  • Nom de la mère: Marie-Josepte Audet dit Lapointe (1780-1840)
  • Éducation:
  • Profession:
  • Époux: Antoine Tanquay (vers 1808-1850). Olive Garand (1811-1867) épouse Antoine Tanqué le 4 juin 1832 à Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud. Le registre du mariage nous confirme que Antoine Tanqué, cultivateur, demeurant à Saint-Vallier est le fils majeur de feu Jacques Tanqué et de Thérèse Allaire, que Marie-Olive Garand, demeurant à Saint-François est la fille majeure de Pierre Garand, cultivateur et de Josephte Audet dite Lapointe. Pierre Tanqué, François-Xavier Tanqué, frères de l’époux, Pierre Garand, père de l’épouse et Joseph Morin, ami de l’épouse assistèrent au mariage célébré par l’abbé Charles-Joseph Primaux, curé de Saint-François de 1826 à 1834 (il signal Primeaux). Antoine Tanguay (vers 1808-1850) décède le 7 décembre 1850, le service religieux a lieu le 9 décembre à Saint-Vallier, Bellechasse. Le registre nous confirme qu’il était âgé d’environ 42 ans lors du décès, qu’il est bien l’époux de Olive Garant de Saint-Vallier. Joseph Garant et François-Xavier Trépanier assistent à la cérémonie présidée par l’abbé Beaubien, curé de la paroisse
  • Enfants avec Antoine Tanquay:
    1. Tanquay Antoine (1833-), né le 20 mars 1833, baptisé le même jour à Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud. Le registre du baptême nous confirme qu’il est bien le fils de Antoine Tanqué, cultivateur et de Olive Garand. Le parrain fut Pierre Garand et la marraine Madeleine Dandurand. Le baptême fut célébré par l’abbé Charles-Joseph Primaux, curé de Saint-François de 1826 à 1834 (il signa Primeaux)
    2. Tanguay Herménégilde (1845-), né le 2 avril 1845, baptisé le 3 avril à Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud. Le registre nous confirme qu’il est bien le fils d’Antoie Tanguay, cultivateur et de Marie-Olive Garant de Saint-Vallier. Le parrain fut Antoine Mercier et la marraine Marie Mercier. Le baptême fut célébré par l’abbé Louis-Léon Bélisle, curé de Saint-François de 1840 à 1864
    3. Tanguay Stanislas (1849-), né le 6 mars 1849, baptisé le 7 mars à Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud. Le registre nous confirme qu’il est bien le fils d’Antoine Tanguay, cultivateur et d’Olive Garant de la paroisse de Saint-Vallier. Le parrain fut Antoine Tanguay et la marraine Zoé Garant. Le baptême fut célébré par l’abbé Louis-Léon Bélisle, curé de Saint-François de 1840 à 1864


  • Le 10 novembre 1850, nous retrouvons dans les registres de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud l’extrait suivant: «  Le dix novembre mil huit cent cinquante nous prêtre soussigné curé avons baptisé sous condition Marie Josephine née l’avant veille du légitime mariage d’Olivier Bernard cultivateur et d’Olive Garant de la paroisse de Saint-Vallier; le parrain a été Praxède Bernard et la marraine Angélique Pellerin lesquels ont déclaré ne savoir signer » . Le registre est signé par l’abbé Louis-Léon Bélisle, curé de Saint-François de 1840 à 1864. Nous savons que l’époux de Olive Garant de Saint Vallier, Antoine Tanguay est décédé le 7 décembre 1850. S’agit-il d’une erreur du curé de Saint-François qui aurait mélangé les noms de famille du conjoint ? Nous ne le savons pas mais les recherches se continuent. Si vous pouvez nous aider à résoudre cette énigme, n’hésitez pas à nous contacter


Olive Garand (1811-1867) fut la marraine de Godefroy Lemieux, né 11 mars 1831, baptisé le 12 mars à Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud. Le registre nous confirme que l’enfant est bien le fils de François Lemieux, culltivateur et de Marguerite Gagnon. Le parrain fut David Gagnon et la marraine Olive Garand. L’abbé Charles-Joseph Primaux, curé de Saint-François de 1826 à 1834 présida la cérémonie du baptême (il signa Primeaux)

Lors du recensement du Canada de 1851, Olive Garant apparaît à St-Vallier, Bellechasse. Elle est seule listée pour cultiver une terre sur le rang 6, lot numéro 1 ayant 28 arpens de terre occupés. Son époux Antoine Tanguay (vers 1808-1850) était décédé en décembre 1850

Recherche : Louis-Marie Garant (1949-)

© Louis-Marie Garant 2015-2020